themeours_invitation72.jpgDepuis longtemps, nous vous conseillons de choisir un thème pour organiser les anniversaires des enfants, thème qui sert de fil conducteur à l’ensemble de l’après-midi : on est dans l’ambiance dès l’envoi des invitations, les photos sont plus amusantes, le programme est plus facile à déterminer et à mettre en œuvre.
J’ai choisi d’illustrer ce propos avec un exemple : une fête pour des tout-petits sur le thème des ours qui sera décliné sur les invitations, la déco de la maison, les activités, le goûter, etc …

Les invitations

Le modèle d’invitation proposé par Cassandre est ravissant et très simple à confectionner.

Je vous suggère de préciser sur l’invitation que les enfants peuvent apporter le jour de l’anniversaire leurs ours préférés.

invation_anniversaire_enfan.jpg

La décoration

Vous pouvez reprendre ce modèle pour fabriquer des guirlandes-ribambelles à suspendre dans la pièce de réception qui sera garnie de tous les ours en peluche que vous aurez pu récupérer dans votre proche entourage.

Agrandi, ce modèle peut aussi être reproduit sur de grands cartons forts et servir de « paravents » et de décor pour délimiter l’aire de jeux des enfants.

Les activités

  • Les 1 ou 2 ans ne peuvent pas vraiment participer à des « jeux » : on se contentera de disposer une dînette et des coussins à l’intérieur. Si on réunit à l’extérieur, on pourra prévoir un bac à sable dans lequel ils pourront piocher à la recherche de petits paquets (contenant des bonbons-nounours, par exemple) et, s’il fait beau, des bassines d’eau avec des moules (en forme d’ours si on veut pousser le thème jusque-là).
  • Mimer la petite poésie suivante :

La chasse à l’ours

On va à la chasse à l’ours. Aouaa !
Y a un trou, un gros trou. On peut passer à côté. Il faut sauter (saut).
On va à la chasse à l’ours. Aouaa !
Y a un lac, un gros lac, peut pas passer à côté. Il faut nager (nage).
On va à la chasse à l’ours. Aouaa !
Y a une grotte, une grosse grotte, pas pas passer à côté. Il faut entrer.
On va à la chasse à l’ours. Aouaa !
Y a des yeux, des gros yeux. Ah ! c’est l’ours ! Il faut s’enfuir !

Plus tard, on peut commencer à imaginer des jeux qu’on aura préparés autour du thème de l’ours.

  • Chaises musicales avec des nounours

Le principe est le même que pour les chaises musicales : on dispose en cercle d’autant de chaises que d’enfants moins un. Les enfants dansent au son d’un musique. Quand la musique s’arrête, les enfants doivent déposer leur nounours sur une des chaises vacantes. Je pense qu’il faut s’arrêter là et reprendre chaque fois au début sans éliminer d’enfant, ce qui ne me semble pas compréhensible à cet âge.

  • Préparer sur des cartons des silhouettes d’ours et des silhouettes de vêtements qu’ils pourront poser sur ces silhouettes pour les habiller.
  • Préparer un petit circuit (dans la maison ou le jardin) à suivre en repérant des empreintes d’ours que vous aurez découpées dans du carton. On peut dire que l’ours a pris dans le placard un pot de miel  qu’il faut retrouver en suivant ses traces. Le tracé pourra comporter des obstacles, en fonction de l’âge des enfants.
  • Se déguiser et se maquiller

  • Lire une histoire ou regarder un DVD

Qui n’a pas son album d’histoire préférée sur les ours ?

Le mien est « Tu ne dors pas petit ours » par Martin Waddell et Barbara Smith.

Les DVD de POB (Petit ours brun) font l’unanimité chez les enfants : succès garanti en fin d’après-midi.

Le goûter

silicone.jpgIl existe de nombreux moules en silicone en forme d’ours dans le commerce. Un biscuit cuit dans ce moule recouvert d’un glaçage chocolat sera parfait.

On trouvera aussi des emporte-pièce en forme d’oursons qui permettront de fabriquer des petits sablés délicieux (les plus grands pourront aider à les préparer).

Une idée de gâteau également proposée par Isabelle Bochot, les oreilles sont à base de biscuits ronds, le nez et les yeux en pâte d’amande, les moustaches en réglisse.

gateau.jpg

Si vous avez d’autres suggestions à nous faire sur ce thème, n’hésitez pas à nous en faire part. Nous les rajouterons bien volontiers à cet article.

Claire

La déclinaison d’un thème : « les petits ours »
Étiqueté avec :            

2 pesnées sur “La déclinaison d’un thème : « les petits ours »

  • 27 février 2010 à 15:35
    Permalien

    Certains parents ont beaucoup d’argent. C’est alors l’occasion d’acheter un « vrai » costume d’ours.

    (Qui cache tout le corps, de façon à ce que l’on reconnaisse pas l’adulte)

    Vers la fin de la fête, l’adulte arriverai déguisé pour faire une surprise aux enfants.

  • 1 février 2010 à 23:15
    Permalien

    Bonjour,

    J’ai découvert votre site en faisant une recherche sur « La chasse à l’ours », le célèbre livre de Michael Rosen et Helen Oxenbury de qui j’ai obtenu les droits d’en faire un CD, un conte musical à l’usage des jeunes enfants. Ce conte à bruiter, chanter et mimer, je l’ai conçu pour l’expression corporelle des maternelles aux CP. Un peu comme l’histoire de « Justin, le petit lapin » de Pierre Chene, dans la collection Imaginations, qui est un hit dans les salles de jeu. Le CD, « La chasse à l’ours », restitue fidèlement l’ambiance du livre grâce aux voix enregistrées des enfants acteurs et chanteurs. Distribué, dans les écoles, bibliothèques, médiathèques, crèches où je donne régulièrement des spectacles, ainsi que dans certaines librairies spécialisées jeunesse, il est disponible à l’écoute sur

    .

    On peut également le commander sur notre site collectif, dédié à Pierrot de la lune et à l’enfance, l’Échoppe de Pierrot, à l’adresse suivante :

    .

    Allez, tant que j’y suis, je continue ma pub. (N’est-ce pas malheureux une vie d’artiste auto-produit ?) 😀

    En mettant l’Échoppe de Pierrot dans vos favoris ou marques pages, en diffusant le lien autour de vous, vous deviendrez vous aussi l’ami de Pierrot et le mien, car les amis de mes amis etc.. Visitez en sa compagnie nos pages, à travers contes, chansons, musiques, dessins, tableaux, sculptures, photos, poésies. Et surtout, n’allez pas quitter sans jeter un coup d’œil à notre livre, notre petit dernier, « Birdland, le jardin aux musipouvantails », écrit avec Claude-Catherine Suri. C’est un ouvrage amusant à lire en famille, coloré et poétique, qui rend hommage au célèbre saxophoniste de jazz, Charlie Parker, affectueusement surnommé  » Bird  » par ses amis, en raison de sa virtuosité musicale. Car mes musipouvantails sont des épouvantails musiciens. Sculptés de bric et de broc, jouant sur des instruments de musique de fortune, dans leurs beaux habits chatoyants, ils n’effraient pas les oiseaux, loin de là, mais jazzent de concert avec eux.

    Bonne visite et merci de votre attention, cordialement,

    Serge Bonnafont

    serge.bonnafont@gmail.com
    Tel : 02 99 53 29 67
    06 60 23 50 87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *