Pour les tout petits : Le jeu commence dès les premiers mois. Dans la petite enfance, il permet d’apprendre et de grandir.
Les enfants commencent par jouer avec les parties de leur corps, pieds, mains, puis avec les hochets, des tapis d’éveil.
En manipulant ces objets, en les observant, en les mordillant, en les jetant, les petits prennent conscience d’eux-même et de la réalité extérieure.
Tout le monde connait le jeu du  « coucou » qui génère les premiers fous rires, lorsque le papa ou la maman se cache sous la table ou derrière une porte.
Le rire provient de la répétition de l’action qui permet aux enfants d’anticiper le plaisir.

C’est le même principe qui est à l’œuvre dans les jeux de routine comme « à dada sur mon cheval » ou bien « la petite bête qui monte ».
Les jeux d’apparition et de disparition de personnes ou d’objets vont peu à peu créer une image mentale : L’objet ou la personne disparue peuvent ainsi rester présente dans la pensée et ce qui permet de supporter l’absence. C’est ce type de jeu qui ouvre  la voie au langage dont la fonction est de nommer l’objet absent.
Le jeu joue un rôle fondamental dans les apprentissages. Vous allez trouvez dans cet articles des idées de jeux d’éveil pour les tout petits.

Voici quelques jeux et activités pour les plus jeunes que je compléterai au fil des publications.

Le jeu de l’asticot dans la poire
Le jeu de la pagaille

Dès que les enfants auront grandi, on pourra passer aux jeux de groupes, pour un anniversaire par exemple.

le jeu dans la petite enfance
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *