Le jeu de la princesse prisonnièreSuper jeu de princesse, pour animer un anniversaire à thème.
Il est grand temps pour les chevaliers qui sommeillent dans l’esprit de vos enfants de se réveiller !
Et il y a fort à faire !
Sauront-ils sauver la princesse prisonnière d’un monstre ailé cracheur de feu sans se faire rôtir ?
Ce petit jeu d’intérieur mettra à rude épreuve leur agilité et leur discrétion et les rendront les plus valeureux du royaume !

Le jeu de la princesse prisonnière :

Pour mener cette aventure a bien, il vous faudra:
Une dizaine de joueurs.
Une chaise.
Cinq foulards.

Principe du jeu:
L’un des joueurs est la princesse prisonnière, il est attaché à une chaise située au milieu du cercle de jeu et est gardé par un autre joueur, son dragon, qui se place à ses cotés, les yeux bandés.
Le reste des participants sont des chevaliers et tentent de dénouer les liens qui emprisonnent la princesse à sa chaise. Si un chevalier est touché par le dragon dans le cercle alors qu’il essayait de sauver la princesse,
il est éliminé et sort du cercle. Le dragon doit réussir à éliminer la totalité des chevaliers avant que ces derniers n’aient libéré la princesse.

Déroulement du jeu de princesse :

On trace un cercle au sein de l’espace de jeu. Juste assez grand pour que les joueurs puissent s’y déplacer avec facilité. On installe une chaise au milieu de ce cercle. Un joueur est tiré au sort et devient la princesse prisonnière.
La princesse est « ligotée » à cette chaise. Le meneur de jeu s’occupera de lier chaque main et pied séparément à la chaise à l’aide de quatre foulards. Il veillera à ce que les nœuds soient solides sans qu’ils ne fassent mal à la princesse.
Une fois la princesse faite prisonnière, un autre joueur est désigné pour devenir son dragon. On lui bande les yeux et l’accompagne derrière la chaise de sa princesse. Son but est d’empêcher le reste des joueurs, les chevaliers, de la libérer.
Une fois que le dragon donne le signal, le jeu commence. Les chevaliers, alors à l’extérieur du cercle, peuvent rentrer dans le « donjon » pour tenter de libérer la princesse. Bien entendu, ils devront faire preuve de discrétion et se déplacer à pas de chat pour ne pas se faire entendre par le dragon qui peut les toucher à tout moment. Si un chevalier est touché à l’intérieur du donjon (cercle de jeu) par le dragon, il est éliminé et sort du cercle. Pour libérer la princesse, les chevaliers doivent dénouer les quatre liens qui la tiennent prisonnière. Ils ne peuvent pas déplacer la chaise. Le jeu peut se finir de deux manières:

Soit, les chevaliers réussissent à libérer la princesse. Le dragon devient alors la princesse, et le chevalier qui a dénoué le dernier lien devient dragon. On recommence une partie.
Soit, le dragon a réussi à éliminer tous les chevaliers. Il cède sa place au chevalier de son choix, le premier chevalier éliminé par le dragon devient la princesse. On lance une nouvelle partie.

Remarques et variantes du jeu de princesse :

Pour rendre la tache plus corsé aux chevaliers, on peut ajouter un deuxième dragon ou diminuer la taille du cercle.
On peut aussi leur faciliter le jeu en diminuant le nombre de liens qui nouent la princesse à sa chaise.

Jeu de princesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *